Vincent Kaheri

Le troupeau a toujours tort

On parle de mon ebook!

Rédigé par vincent / 28 septembre 2014 / 4 commentaires

...mais pas en bien!

Voici ce que dit ce respectable monsieur...

Je ne vais pas reproduire l'article en entier, puisque tu peux le lire.

Dedans est fait mention de mon livre Ecrire un ebook par jour.

Lis donc la prose de ce cher Donald et reviens lire la suite de ce billet.

...

...

On continue? Tu as lu l'article?

Que dit Donald Lacoste, en substance?

  • Qu'il édite des livres depuis 17 mois et que c'est moins facile que ça en a l'air.
  • Que ceux qui prétendent faire mieux que lui, le professionnel, ne produisent certainement que de "belles merdes malodorantes"
  • Il cite mon bouquin "Comment écrire un ebook par jour" en exemple de merde malodorante...
  • et dit qu'il n'a pas lu le livre, tout en conseillant à ses contemporains de s'abstenir également.

Vais-je insulter ce sombre bipède?

Honnêtement j'allais le faire rien que parce qu'il s'est permis de critiquer un livre sans l'avoir lu.

Un minus qui critique un bouquin sans l'avoir lu, c'est un nuisible.

J'allais lui dire que la seule différence quand lui parle et quand moi je pète, c'est l'odeur. Il devrait se brosser les dents.

Mais l'attaque personnelle n'est jamais bonne.

Puis je me suis aperçu de la confusion dans l'esprit de l'auteur de cet article élitiste.

Et c'est le pompon.

Parce qu'il compare des pommes et des oranges.

Lui édite. Moi j'écris.

Donald redonne vie à de vieux ouvrages de plusieurs centaines de pages.

Il les scanne, page après page. Numérise. Corrige. Met en page...

Et encore tout un tas de trucs qui nécessitent patience, minutie et travail acharné.

Il donne une vie numérique à des ouvrages papier trop rares pour que chacun puisse se les procurer.

Des auteurs de grande qualité, injustement méconnus ou oubliés (à ma grande honte, je ne les connais pas du tout) se retrouvent donc disponibles pour tous grâce au travail de Donald.

Un travail somme toute très respectable.

Mais dis moi:

Quel est le rapport avec l'écriture de guides pratiques d'une trentaine de pages?

J'ai beau me trépaner la boîte cranienne, je n'en vois aucun.

Mon guide, la merde malodorante, explique comment écrire un ebook rapidement, en suivant un plan spécialement efficace pour produire des livres de bonne qualité. Tu n'as qu'à lire les commentaires sur Amazon: tu verras ce que de vrais lecteurs en pensent.

Alors purée de punaises, en quoi c'est semblable au travail que fait Donald?

Comment peut-il comparer son job au mien?

Il y a livre et livre

Donald et moi produisons tout deux des livres.

Donald produit des livres numériques en numérisant de vieux livres difficiles à trouver.

Moi j'écris des bouquins.

C'est comme s'il comparaît élever des poulets et cuisiner un poulet.

Oui il est question de poulet. Mais c'est bien tout ce que ces 2 activités ont en commun.

C'est comme s'il disait que mon poulet basquaise est dégueulasse parce que je n'ai pas élevé la bestiole pendant 6 mois, en liberté, en le nourrissant au grain.

Une vision étriquée

Devrais-je donc me contenter de sourire et de pointer du doigt la confusion qui s'est opérée dans l'esprit du bonhomme?

Pas vraiment.

En fait, je suis atterré.

Atterré par l'étroitesse d'esprit qui transparaît dans les propos de Donald.

Non seulement il imagine que produire un livre se résume à ce qu'il sait faire... Il édite des livres.

Moi j'écris des livres.

Donald, je ne scanne pas. Ne numérise rien. J'écris directement dans un traitement de texte le produit de mes connaissances et de mon expérience.

Donald, ta réaction me désole. Elle est MEDIOCRE.

L'article que tu as pondu est complètement à côté de la plaque.

Ce que tu as écrit ne montre qu'une seule chose: une pensée étroite.

Toi et moi, nous ne faisons pas du tout la même chose.

Que dirais-tu si je disais "Donald Lacoste écrit 800 pages de romans et d'essais par mois. Ce qu'il fait, c'est de la merde".

Si je ne le fais pas, c'est parce que je sais que toi et moi ne faisons pas le même métier.

Ton erreur, c'est que tu imagines que tout ouvrage concernant les livres ne traite que d'un sujet: celui que tu maîtrises?

Ben non, Donald.

Juger sans connaître

S'il n'y avait que cette confusion, ce ne serait pas trop grave.

Tu pourrais être tellement immergé dans ton boulot que tu n'arriverais pas à prendre de la hauteur. Je pense que ça peut arriver.

Mais si je peux admettre tes doutes ou tes réserves, je n'accepte pas l'insulte.

Et encore moins que tu rabaisses des oeuvres que tu n'as pas lues!

C'est quoi, cette charia intellectuelle?

J'ai trouvé ta petite phrase élitiste et arrogante.

Nauséabonde.

Celui qui pète plus haut que son cul, a de la merde derrière les oreilles.

Imagine que d'autres fassent mieux!

Je voudrais te demander de t'abaisser un instant au niveau du commun des mortels. Je sais que c'est difficile tant tu sembles voguer dans les hautes sphères de l'intelligentsia.

Mais essaie. Tu pourras toujours te faire désinfecter après.

Tu as ta méthode de travail. Tu l'as peaufinée avec ton expérience et tu penses avoir atteint la productivité maximale dans ton business.

Je ne peux pas juger, alors je dirais que tu as certainement raison.

Mais IMAGINE...

Imagine qu'un jour un gars que tu ne connais pas ait une autre technique que la tienne. Une technique que tu ignores.

Une méthode pour obtenir exactement les mêmes résultats que toi... mais 3 fois plus vite!!!

Tu feras quoi? Tu traiteras le freluquet de connard? Sa méthode de grosse bouse? SANS MÊME L'AVOIR LUE?

Quand des gens travaillant le plastique à la main ont vu les imprimantes 3D arriver, tu penses qu'ils n'ont pas essayé les produits, ne serait-ce que pour voir s'ils pouvaient en tirer parti?

Ceux qui l'ont fait ont dû avoir de belles surprises quand ils ont vu leur business se casser la gueule...

Un graphiste, ami de mes parents, dans les années 70-80, a toujours dénigré l'outil informatique. Il n'a jamais essayé, tant il était certain que rien ne pourrait remplacer son crayon et sa table à dessin. Il a dû mettre la clé sous la porte.

Tu estimes peut-être détenir LA vérité.

Mais en persistant dans une petite vision pétrie de certitudes, tu risques de t'épuiser à la tâche... voire même de te faire concurrencer et de faire faillite.

Alors voici un conseil: débouche toi les oreilles

La moindre des choses, c'est de garder l'esprit ouvert. On ne sait jamais: tu pourrais peut-être un jour découvrir quelque chose qui t'aiderait.

Découvre ce que tes contemporains ont à t'offrir. Quand tu auras lu leur oeuvre ou écouté leurs conseils, ALORS SEULEMENT tu pourras donner ton avis. ALORS SEULEMENT tu pourras te poser en gourou et expliquer à tes lecteurs qu'ils devraient s'abstenir d'acheter...

Au revoir et bonne continuation

Les commentaires sur mon blog sont ouverts. Pas comme sur le tien. Et ne me remercie pas pour le backlink vers ton site: c'est tout naturel.

Si tu laisses un commentaire, je t'en prie: n'essaie pas de te justifier. Ce serait vraiment malvenu.

Signé:

Vincent Kaheri

l'auteur de bouse malodorante

4 commentaires

#1 mercredi 01 octobre 2014 @ 12:28 Fil a dit :

Et toc!! bien envoyé et tes arguments sont d'une vérité absolue.Bravo mec!!

#2 mercredi 01 octobre 2014 @ 16:56 vincent a dit :

@Fil :
Merci Fil!
J'ai réécrit l'article, en fait. La première version était vraiment très violente! Là, c'est bien plus soft...
A+

#3 mardi 07 octobre 2014 @ 15:46 Kathy a dit :

Bonjour Vincent,

Perso, je trouve que vos ebooks valent de l'or, je les lis encore et encore pour mettre en pratique vos conseils.

C'est mieux effectivement d'avoir changé cette version, la violence n'aboutit à rien. Retrouver son calme et plutôt rire de ces critiques, puisque ce monsieur n'a pas lu votre ebook.

Bien cordialement et merci pour vos ebook. J'attend les autres ;-)

#4 mercredi 08 octobre 2014 @ 13:04 vincent a dit :

@Kathy :
Bonjour Kathy,
merci beaucoup!
Je suis ravi si ça aide!
A bientôt.

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot ouxdz ? :