Vincent Kaheri

Le troupeau a toujours tort

3 raisons de ne pas créer un blog pour faire du business

Rédigé par vincent / 23 juillet 2014 / Aucun commentaire

Faire du business sur son blog, c'est tendance. C'est beau. C'est fort.

Mais c'est une erreur. Créer un blog n'est pas toujours une bonne idée.

Le blog qui a fait chuter mes ventes

En 2008, j'ai créé une boutique en ligne avec 42Stores (une EXCELLENTE solution, si tu veux mon avis. J'en reparlerai, tiens!) sur laquelle je vendais des ebooks sur le poker.

Il y avait très peu d'ebooks en français (j'ai démocratisé la chose... bien que ce mouvement ne me soit pas attribué! Mais 18 mois après mes débuts, il y avait pléthore de guides sur le sujet).

Mes ebooks se vendaient bien. 42stores est une plateforme de "blog-boutique". Les ventes se font sur le même site que le blog.

C'est très puissant! De bons articles se référencent bien dans Google. Et j'étais premier sur de nombreuses requêtes.

Au début, je n'écrivais pas trop d'articles. Surtout des articles de promotion de mes guides. Bref, pas top.

Puis je me suis mis à écrire 3 articles par semaine, avec de la vraie valeur dedans. Crois-le où non, ça a boosté mes ventes. Je vendais environ pour 500€ par mois d'ebooks pas chers.

Je faisais des projets d'avenir. Je scrutais les ventes de yachts sur le web (j'exagère, bien sûr. C'est pour te dire que tout allait bien dans le meilleur des mondes.

Puis j'en ai eu marre du poker. D'écrire des articles. De ressasser toujours la même chose. Car c'est un domaine où on peut aller très loin dans la théorie sans progresser d'un pouce, le poker.

J'ai moins écrit. Mes articles sont devenus vieux. Sur la page d'accueil de mon site, le visiteur est accueilli par un article minable qui date de 2011.

Le trafic a baissé.

Et les ventes ont chuté. J'aurais probablement dû vendre le site avant qu'il périclite. Je ne l'ai pas fait.

Aujourd'hui, j'atteinds péniblement les 60€ par mois sur ce site. Sans compter les frais PayPal et la facture mensuelle de 42stores.

Bref, pour être honnête, je suis parfois à 0€ de bénéfice avec ce site.

Heureusement, j'ai ma liste de clients! Elle est belle, je les contacte souvent. Et si je ne crée plus de produits sur le poker, j'ai toujours mes produits existants.

Néanmoins, je ne gagne plus de clients sur ce site.

Ce qui s'est passé? J'avais un blog...

J'avais basé mon business sur mon blog. Et quand j'ai arrêté de l'actualiser, j'ai perdu, dand l'ordre:

  • de la crédibilité
  • du trafic
  • des clients

Construire un business sur son blog, c'est s'obliger à l'alimenter en contenu de haute qualité tout le temps.

TOUT LE TEMPS! Bref, comme revenu passif, ça se pose là!

Faire de son blog son activité, c'est se priver de business

Pour moi, il est absolument nécessaire de vendre ses produits sur des mini-sites séparés de son blog.

Pour bizarre qu'elle soit, cette technique a de grands avantages:

ça permet de faire des tests

Imagine que tu veuilles tester le marché d'un produit, essayer une autre niche... En le faisant sur ton blog, tu te prives de visiteurs précieux!

Exemple: j'ai vendu un programme audio d'aide à la concentration.

Si je l'avais mis uniquement sur mon blog de poker, je n'aurais ciblé que les joueurs de poker.

Tandis que sur un mini-site à part, je pouvais avoir une "landing page" pour les joueurs de poker, une autre pour les étudiants en période d'examens (ça a super bien marché, ça) et une autre pour les cadres créatifs, par exemple.

Si tu veux faire plus de business, ne fais pas tes ventes sur ton blog, mais sur des sites séparés.

ça autorise les erreurs

Si un de tes produits ne marche pas ou a une mauvaise réputation, il te sera plus facile de t'en détacher s'il n'est pas associé à ta marque, à ton blog... car alors les dommages peuvent être graves.

Pourquoi à ton avis tant d'écrivains ont plusieurs pseudonymes?

Frederic Dard, par exemple, a écrit sous plus de 15 noms différents. Tout simplement parce que si certains livres ne marchaient pas ou subissaient d'horribles critiques, son vrai nom ne leur était pas associé. Et quand les livres signés San-Antonio ont marché, il a montré qui il était vraiment.

C'est aussi pour ça que les grandes entreprises ont plusieurs marques. Tu détestes Chevrolet? Jamais tu n'achèteras de voiture de cette marque? Très bien. Mais si tu achètes une Opel, c'est pourtant toujours General Motors derrière...

Je t'assure: les risques existent. Tu peux les réduire au maximum en séparant ton blog de tes sources directes de revenu.

Enfin, un blog, ce n'est pas "bankable"

Si tu veux proposer tes produits en affiliation, tu te prives d'une grosse partie des meilleurs vendeurs, des meillers affiliés: car s'ils envoient des visiteurs vers ton blog, ils risquent de ne pas être commissionnés si ces visiteurs achètent un autre produit que celui qu'ils ont "pré-vendu".

Si tu veux vendre un jour une partie de ton business, comment feras -tu si tout est fait sur ton blog?

Con​damné à bosser toujours plus, gagnant moins d'argent et sans possibilité de revente:

Tels sont les risques que tu cours en centrant ton business sur ton blog.

A quoi sert un blog?

Le blog est un composant essentiel de ton business, mais il n'en est pas et ne doit pas en être le centre.

Ton blog est utile pour une seule chose: VENDRE. Des produits, une newsletter, des essais gratuits, des partages sur les rezozozio (c'est comme ça que j'appelle les réseaux sociaux), des visites vers tes autres sites de niche...

Comment vendre sur un blog

Vendre sur son blog, c'est utiliser des articles pour parler de produits vendus sur d'autres sites. Ces autres sites sont à toi (que tu vendes tes produits ou ceux des autres, en affiliation).

J'ai une méthode facile pour créer des articles de vente. Généralement, mes articles convertissent très bien. Je m'en sers surtout pour des produits en affiliation.

L'erreur est d'écrire ces articles comme une lettre de vente.

Des articles, pas des publicités

Un bon article de vente intéresse les lecteurs parce qu'ils y trouvent des informations, des réponses... sans s'en rendre compte, celui qui lit l'article a envie d'acheter la solution présentée. Parce qu'elle est présentée comme une information.

Tu connais déjà ce système. Dans certains magazines, tu trouveras des pages contenant beaucoup de texte, des informations intéressantes... et la présentation de l'offre d'une entreprise comme étant la meilleure solution. Tout est présenté comme étant un article du magazine. Et la seule manière de faire la différence, c'est grâce à la mention "publi-information" marquée généralement en haut de la page.

C'est en voyant ça que j'ai eu l'idée d'écrire des articles dans ce genre. Sauf que mes articles ne sont pas marqués comme "publi information", puisque c'est mon blog et que je fais ce que je veux dans mes articles.

Pour écrire ces articles hybrides, c'est autrement plus long que ce dont tu as l'habitude.

Il y a une structure, une approche bien particulière et bien hors des limites de ce billet. D'ailleurs inscris toi à la newsletter: tu verras le contenu que je réserve à mes abonnés.

Composer un business sur le web

Pour créer un business sur le web, j'ai toujours été partisan de diversifier les canaux.

Le blog n'est qu'un canal autonome. Il filtre et envoie du trafic ailleurs. Il reçoit des abonnements. Il teste. Il vend sans avoir l'air de vendre.

Le seul vrai blog que tu dois avoir, c'est celui qui te permettra de vivre même si tout le reste disparaissait, c'est celui réservé à tes abonnés.

Généralement, celui-ci se fait par email. Mais il y a une meilleure méthode dont je vais te parler dans un autre article.

Pour conclure

J'espère que ce billet n'était pas trop confus. Pour une fois, je n'ai absolument pas structuré ma pensée avant d'écrire.

En résumé, tu ne devrais pas suivre le troupeau qui te dit que tu peux vivre de ton blog.

Ton blog ne te fera jamais vivre. Tes ventes et tes clients, si. Ton blog n'est qu'un canal pour envoyer les gens vers les endroits qui te rapportent de l'argent.

Plus proche de la réalité: ton blog ne sert qu'à sélectionner les gens que tu veux voir s'abonner à ta newsletter. Et ce sont tes abonnés qui deviendront tes clients. Après tout, ils t'ont déjà donné une adresse email valable, non?

A venir sur le blog :

  • La formule pour obtenir un article de vente cachée
  • Comment tenir un blog pour abonnés

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot akuqbl ? :